Diplomates écrivains. Année 2019

Comme chaque année depuis trois ans, l’Observatoire de la diplomatie consacre une rubrique à l’activité éditoriale française – essais, mémoires, romans – des diplomates écrivains (diplomates de carrière) et des écrivains diplomates (écrivains de métier exerçant ou ayant exercé un temps une activité diplomatique). En la matière, l’année 2019 sera probablement aussi riche que les précédentes, ce dont on ne peut que se féliciter. Les ouvrages sont présentés ici dans l’ordre chronologique de leur parution.

LE MAIRE (Bruno), Paul, une amitié, Paris, Gallimard, janvier 2019, 160 p.

Cette première mention de l’année pourrait surprendre. Mais Bruno Le Maire, avant d’être un homme politique a été diplomate puisqu’à la sortie de l’ENA, il avait choisi la carrière diplomatique. Il fut en outre reçu premier à l’agrégation de lettres et a déjà publié près d’une dizaine d’ouvrages. Il lui revenait d’avoir une place dans cette rubrique. En outre, Paul, une amitié est un très beau livre, plein d’humanité.

JACOLIN (Henry), L’ambassadeur et le siège. Sarajevo 1993-1995, Paris, Fauves Editions, 2018. L’ouvrage sorti dans les derniers jours de décembre 2018 a été diffusé début 2019. Il mérite donc bien sa présence ici.

FILIU (Jean-Pierre),  Main basse sur Israël. Netanyahou et la fin du rêve sioniste, Paris, La Découverte, 2019, 224 p. Jean-Pierre Filiu présentera son ouvrage lors d’une conférence à SciencePo (CERI) mardi 15 janvier à 17h.30, 56 rue Jacob, Paris 6e, salle de conférences.

AUBIN de la MESSUZIERE (Yves), Profession diplomate. Un ambassadeur dans la tourmente, Paris, Plon, 2019, 350 p.

BUHLER (Pierre), La puissance au XXIe siècle, Paris, CNRS éditions, 2019, collection Biblis, 620 p.

BRICE (Pascal), Sur le fil de l’asile, Paris, Fayard, 2019, 200 p. Ce diplomate, énarque, devenu directeur de l’OFPRA, fonctions dans lesquelles il a fait l’unanimité, édite à partir du 13 février, ce bel essai sur le thème « accueillir et protéger » les réfugiés (à savoir les éligibles au droit d’asile, ce qui ne veut pas dire, les migrants en général).

MYARD (Jacques), Construire l’Europe des réalités, suivi de guerre et paix au Proche et au Moyen Orient, Paris, L’Harmattan, 2019, 118 p.. L’auteur, très connu en tant qu’homme politique, député, et maire de Maison-Lafitte, l’est moins en sa qualité d’ancien diplomate. Ayant commencé sa vie professionnelle au Quai d’Orsay, il a toute sa place dans cette rubrique.

GOMPERZ (Stéphane), Un diplomate mange et boit pour son pays, Paris, Odile Jacob, juin 2019, 216 p.

JOUANNEAU (Daniel), Dictionnaire amoureux de la diplomatie, Paris, Plon, septembre 2019, 912 p. Un ouvrage magnifique. Ce dictionnaire ne pouvait être confié qu’à un diplomate de haut rang, dotée d’une grande culture associée à une grande sagesse et bien sûr… amoureux de son métier. Ce fut un excellent choix de le confier à l’ambassadeur Daniel Jouanneau. Hommage d’un auteur de dictionnaire à un autre, nous lui consacrerons un commentaire détaillé dans un article en pleine page d’accueil de ce site.

Les commentaires sont fermés