Attaque du Capitol : inculpations pour sédition aux États-Unis

La justice des États-Unis vient pour la première fois ce jeudi 13 janvier 2022 d’accuser du crime de sédition – un fait extrêmement rare – onze acteurs de l’attaque lancée contre le Capitol le 6 janvier 2021, alors que le Congrès était réuni pour valider l’élection de Joe Biden à la présidence.

Lire la suite

Les difficiles nominations d’ambassadeurs des États-Unis

Il s’agit d’un exemple parmi d’autres des difficultés de fonctionnement de la démocratie américaine au niveau fédéral. Si le phénomène n’est pas inhabituel – il se répète après chaque élection d’un nouveau président – il a pris cette année une ampleur inédite du fait de blocages organisés par des sénateurs républicains.

Lire la suite

Un sommet pour la démocratie

Le problème, quand on se propose d’organiser un événement diplomatique sélectif fondé sur l’appartenance à un système de valeurs, c’est d’abord de déterminer à quel niveau il conviendra de placer le curseur des invitations, ensuite de fixer et d’annoncer l’objectif que l’on se propose d’atteindre. Il n’est pas sûr que le récent sommet pour la démocratie ait servi efficacement la cause de celle-ci.

Lire la suite

La domanialité publique des établissements de la France à l’étranger

Un important arrêt du Conseil d’État sur la domanialité publique de certains biens immobiliers de la France à l’étranger et la question de la loi à leur appliquer, en l’espèce le cas de la Villa Médicis qui abrite l’Académie de France à Rome.

Lire la suite

Possibles mesures de rétorsion contre l’île de Jersey

Depuis quelques jours, le Royaume-Uni joue, en matière de pêche, avec les nerfs des Européens et en particulier ceux des pêcheurs français, entre autres sur les droits de pêche à Jersey. La ministre de la mer annonce de possibles mesures de rétorsion env ers cette île anglo-normande.

Lire la suite

Impeachment, season 2 : une procédure sans objet

Il faut être objectif : la mise en accusation de Donald Trump par la Chambre des représentants en vue d’un procès en destitution devant le Sénat conformément à la procédure prévue par la constitution des États-Unis est une démarche pour le moins incongrue. Du simple fait qu’elle est devenue sans objet : il n’y a plus personne à destituer !

Lire la suite